Silvina Simao Valente rend visite à Mme Marinelli tous les mercredis matins et ensemble, elles rient beaucoup.
Silvina Simao Valente rend visite à Mme Marinelli tous les mercredis matins et ensemble, elles rient beaucoup.

Silvina Simao Valente voulait s’investir «ici» et a trouvé ce qu’elle cherchait avec le service de visite et d’accompagnement de la Croix-Rouge vaudoise. Elle a eu la chance de pouvoir tisser un lien très fort avec la personne à laquelle elle rend visite. Elle donne de son temps à Mme Marinelli et profite, en retour, de moments enrichissants à deux.

«Je n’ai pas beaucoup d’argent, mais qu’est-ce que je peux donner? Je peux donner de mon temps, qui est aussi de l’argent.»

Vous aussi, vous souhaitez agir?

Découvrez quel heureux hasard lie Silvina et Mme Marinelli

Lire l’interview

Qu’est-ce qui t’a poussée à t’engager pour la Croix-Rouge suisse?

Au début de l’année, je suis allée à Athènes. J’ai revu un ami que je n’avais pas vu depuis très longtemps. Il s’avère qu’il était en train de faire du volontariat pour une ONG. Il s’occupait de réfugiés, de tous les réfugiés qui arrivent à Athènes en ce moment. J’ai été tellement impressionnée que je me suis dit: Il faut absolument que je fasse quelque chose. Il faut que j’aide, plus que je n’aide déjà. En revenant, je me suis dit: je ne peux pas voyager comme ça, je ne peux pas partir. Mais je pourrais peut-être faire quelque chose ici. Alors, je suis allée sur Internet et j’ai vu que la Croix-Rouge cherchait des bénévoles. Et je me suis simplement engagée à ce moment-là.

Qu’est-ce qui te motive dans ton activité de bénévole au service de visite et d’accompagnement de la Croix-Rouge?

C’est de rencontrer aussi des gens, des personnes complètement différentes. Et puis de faire ça dans un esprit non pécuniaire: je ne reçois rien. Je le fais simplement par volonté humaine, et pour aider. Je trouve que c’est important, il faut absolument faire quelque chose comme ça. Je n’ai pas beaucoup d’argent, mais qu’est-ce que je peux donner? Je peux donner de mon temps, qui est aussi de l’argent.

As-tu déjà vécu un moment particulièrement fort dans le cadre de ton engagement?

La dame que je suis, il s’avère qu’elle ne parle que l’italien du sud, des Abruzzes. Et quand je l’ai découvert, il s’avère que l’endroit d’où elle vient est exactement là où je passais toutes mes vacances quand j’étais jeune adulte. Très vite, cela a fait un lien assez fort. J’ai trouvé que c’était très fort de pouvoir réentendre ce dialecte et de pouvoir communiquer avec elle dans ce dialecte. Et finalement de comprendre tout ce qu’elle me dit, ce qui n’aurait pas été possible si je n’avais pas eu cette expérience-là. J’aime bien ces hasards, ces coïncidences incroyables de la vie.

Quel effet souhaites-tu susciter avec ton message?

Je pense que je voudrais dire aux gens de s’engager, parce que cela fait du bien. C’est aussi un plaisir énorme d’aller voir d’autres personnes, d’être en contact avec eux et de simplement se dire: j’aide. Ça nous apporte aussi, ce n’est pas seulement nous qui donnons quelque chose, ce sont aussi eux, les personnes qu’on aide, qui nous donnent quelque chose.

Donc, engagez-vous !

Ces sujets pourraient aussi vous intéresser

Vous aussi, vous voulez sauver des gens de la noyade?

Vous aussi, vous voulez sauver des personnes en situation d’urgence?

Ensemble, nous améliorons la santé dans le monde entier

Vous aimeriez faire un don en faveur des personnes défavorisées?